Entrepreneuriat responsable et partenariats. Synthèse.

Session 8 – Renaissance industrielle durable, innover par les partenariats

Webinaire organisé par la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale,
Animé par Sylvianne Villaudière, Vice-Présidente de la Société d’Encouragement et experte en développement durable
Avec la participation de

  • Anaïs Voy-Gillis, docteure en géographie/géopolitique de l’Institut français de géopolitique (IFG). Co-auteure de « Vers la renaissance industrielle », Éditions Marie B
  • Olivier Mousson, président de la Société d’Encouragement, co-fondateur de la plateforme numérique Franco-fil
  • Jean-Pierre Cordier, président de la commission internationale, vice-président de la Société d’Encouragement
  • Denis Deschamps, délégué général de la Conférence permanente des Chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), co-fondateur de Franco-fil
  • François Jeanne-Beylot, gérant fondateur de Troover, cabinet qui accompagne depuis 20 ans, entreprises et administrations, dans la recherche d’information structurée, l’intelligence économique et la veille.
  • Grégory Richa, associé et directeur de transformation de OPEO,
  • Soizic Audouin, cheffe de projet de OPEO, cabinet qui accompagne les entreprises industrielles dans leur transition vers l’industrie du futur

Quelques éléments de cadrage : Temps fort de la campagne pour la relance verte, ce webinaire traite du thème « Renaissance industrielle durable : innover par les partenariats » et sera l’occasion d’aborder les enjeux de l’Entrepreneuriat durable et des partenariats, au regard en particulier de l’ODD 17. Un temps pour dialoguer autour de trois questions :

Innover et développer son entreprise au cœur d’un écosystème : quel effet de levier ?

Le contexte de crise Covid19 fait-il naître de nouvelles coopérations « durables », tenant compte à la fois des enjeux économiques, sociaux et environnementaux ?

Quels exemples de création de valeurs par l’innovation et des partenariats au regard des Objectifs du développement durable (ODD) ?
Que nous apprends la crise de la COVID 19 par rapport à la réindustrialisation :
Les travaux présentés par Anaïs Voy-Gillis mettent en évidence 4 éléments majeurs:
• La dépendance que nous avons se situe sur l’ensemble de la chaine de valeur, elle est liée à des choix passés d’entreprises et de politiques publiques
• L’innovation demande maintenant à s’orienter vers des solutions plus frugales
• Il est important de sortir des schémas classiques pour être plus agiles
• Les industriels ont une place dans les écosystèmes
C’est aussi l’occasion d’envisager de nouvelles formes de partenariats, par exemple avec le monde universitaire et d’engager des modalités de partage de l’innovation. Cela va demander naturellement de nouveaux modes de coopération et de nouvelles formes de partenariat.
C’est le sens de l’intervention d’Olivier Mousson, Président de la Société d’encouragement qui rappelle les objectifs de la société, son rôle auprès des entrepreneurs, depuis l’origine et la capacité de la Société d’Encouragement de mobiliser des éco systèmes, y compris par l’ouverture internationale. Une vocation : préparer la renaissance industrielle verte et innovante et faire en sorte qu’elle sache parler aux jeunes. La Société encourage ainsi ces nouveaux partenariats « durables ».
Franco-fil, un exemple concret de partenariat et d’intelligence économique au service du développement durable et des entrepreneurs
La présentation de la plateforme Franco Fil https://franco-fil.org/projets/bourse est la traduction opérationnelle de ces engagements. Nouvelle plateforme de l’entrepreneuriat francophone, Franco-fil est une application gratuite, disponible sur mobile et sur le web, lancée en mai 2020 par la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale (SEIN) et la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Pour accélérer ces nouvelles formes de partenariat et de mise en œuvre de collaborations dans l’espace francophone, un appel à projets est en cours afin de sélectionner trois projets particulièrement prometteurs.
Les deux exemples du cabinet Troover et de Opeo présentés à la suite combinent tous les critères précédents, associant le digital, l’innovation en partenariat, et l’accompagnement des entreprises industrielles dans leur transition vers l’industrie du futur à l’échelle française et aussi internationale.
POUR LA SUITE
Favoriser les partenariats et les nouvelles formes de collaboration
S’ouvrir à l’international, en veillant à s’inscrire dans le cadre des Objectifs du développement durable (ODD) de l’ONU
Accompagner le tournant digital tout en conservant des liens forts et des rencontres entre acteurs
Rôle de la SEIN dans le déploiement de la Relance Verte

Suivez nous